Warrior Life - Autour du lac!
Bienvenue sur Warrior Life!
Les nouveaux territoires du lac sont découverts depuis des lunes, et la vie a repris son cours comme dans la forêt.

Bon jeu!
Fleur Maudite - Kahaya - Tempête d’Étoiles - Étoile de Nénuphar - Éclipse de Lune - Sorbet d'Amour ♥


Le forum RPG de la Guerre des Clans ! ;)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Mar 6 Juin - 1:25
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Myo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tempête d'Etoiles
NANIE ϟ it's you and me against the world.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1560
Age : 21
Date d'inscription : 01/05/2010

Descriptif du Chat
Nom: Tempête d'Etoiles
Humeur du moment: amoureuse
Affinités:

MessageSujet: Myo ♥   Ven 27 Jan - 16:01



Petit Myosotis ~ Nuage de Myosotis ~ Fleur de Myosotis ~ Etoile de Myosotis







Nom : Petit Myosotis
Surnom : Myo
Age : 2 lunes
Sexe : Femelle
Clan : Tonnerre
Rang : Chaton

Mon passé

Il y a plusieurs lunes de cela, une chatte dans la forêt se pressait, elle allait voir quelqu’un. Mais qui ? Patience. Dans la forêt, on pouvait entendre les pas précipités et le souffle rapide de la chatte blanche. Quelques rayons du soleil perçaient le feuillage des arbres, laissant passer la lumière pour éclairer le passage de la chatte. Les feuilles bougeaient sur son passage. Mais elle n’est pas seule, des petits pas se firent entendre derrière elle. Et oui, deux petits chatons la suivaient, deux filles. L’une blanche avec quelques poils marron et l’autre entièrement brune. Elles semblaient épuisées, surement à cause d’un long trajet. Leur mère se retournait quelques fois pour voir si elles suivaient bien. Puis elles arrivèrent enfin dans une clairière. Mais quelques pas plus loin, un chat brun était là, assis, il les regardait impassible. La mère s’approcha de lui et le touche du museau.

« Regarde, ce sont nos filles » dit-elle en les voyant se rapprocher d’eux.

Le grand chat brun les regarda sans rien dire, même pas un seul sourire. Pas contente, la chatte blanche le poussa du museau, les sourcils froncés.

« Tu pourrais leur dire quelque chose. »

Mais toujours rien. Même pas un geste ou une parole, non, rien du tout. Son regard était dur. Puis il ouvrit enfin la bouche. Il observa les deux petites et finit par parler.

« Et que veux-tu que je dise ? Je ne les veux pas de ces deux filles. »
« Quoi ?! » s’étrangla presque la chatte. « Mais … Mais … tu m’avais dit que tu voulais bien de petits. »

Le chat brun se mit à rire d’un rire plutôt rauque pendant que la chatte avait les larmes aux yeux. Elle n’en revenait pas. Elle était sûre qu’il lui avait dit qu’il voulait des petits avec elle pourtant. Elle se rappela cette scène.

(Flash-back)
C’était par un après-midi d’hiver que la chatte blanche était partie rejoindre son compagnon à la cascade, ce lieu si romantique. Malgré la neige qui couvrait le sol, il y avait un beau soleil avec un temps doux sans trop de vent. Elle lui avait dit de se retrouver à cet endroit car elle ne pouvait pas le voir tout le temps. Celui-ci était solitaire, comme elle, mais il préférait bouger chaque jour alors que elle, avait fait sa tanière pas loin de la ferme car la nourriture y était en abondance. Elle avait était triste quand il lui avait dit qu’il ne voulait pas rester tous les jours avec elle mais bon, c’était son droit. Du coup, au moins un ou deux jours par semaine, ils se retrouvaient dans un lieu. Cette fois-ci c’était à la cascade et elle était pressée de le retrouver. Quand elle y arriva, il n’était pas encore là. Elle s’était donc avancer près de la cascade et s’était fait sa toilette pour être bien présenter. Elle ne voulait tout de même pas se montrer négligée. Déjà qu’elle ne le voyait pas beaucoup, elle ne voulait pas qu’il la laisse complètement car elle ne s’occupe pas d’elle. En plus, c’est faux, elle se sentait en pleine forme car elle mangeait à sa faim à chaque repas et faisait de l’exercice en visitant les environs.
Quelques temps plus tard, les buissons tremblèrent et d’un coup, le chat qu’elle attendait sortit de derrière ceux-ci. Elle accourut vers lui et se frotta tendrement à lui. Celui-ci émit un ronronnement amusé.

« Alors comment vas-tu ? » lui demanda-t-elle.
« Bien et toi ? »
« Bien, merci. »

Comme réponse, il lui fit une lèche affectueuse entre les deux oreilles. La chatte blanche ronronna.

« Dis, j’ai une question ? » demanda-t-elle en plongeant son regard bleu dans ceux du chat brun.
« Laquelle ? » demanda-t-il avec un sourire.
« J’ai … j’aimerais beaucoup fonder une famille … avec toi. » lui avoua-t-elle.

Le mâle ouvrit grands les yeux surprise. Il n’avait jamais songé à fonder une famille auparavant. Il ne savait donc pas s’il le voulait vraiment. De plus, en ce-moment, dans son cœur, il ne savait plus s’il l’aimait car il voyait quelqu’un d’autre, qui se trouvait en ville. Mais il voulait une descendance. Il hocha donc la tête en signe d’accord. Il commença à aller derrière elle.

« Tu es sûre ? » lui demanda-t-il.
« Oui » murmura-t-elle pour lui répondre.

Sans attendre une seconde de plus, le mâle se plaça derrière elle et fit son travail.

Quelques minutes plus tard, le mâle se trouvait devant la chatte.

« Voilà, j’espère que tu es contente. » dit-il avec un sourire.
« Oui. » dit-elle en lui touchant du museau son museau.

Ils restèrent tout l’après-midi ensemble puis en fin de journée, le mâle du partir car il n’habitait pas tout près, il avait du chemin à faire. Il la salua donc une dernière fois puis la quitta avant que le soleil ne commence à se coucher. La chatte blanche resta là quelques instants de plus, les yeux plongés dans l’eau limpide de la cascade. Elle espérait qu’elle ferait une bonne mère.


Des lunes plus tard, la chatte venait d’accoucher de deux petits chatons, deux filles. La petite blanche avec quelques taches marron par ci par là lui ressemblait énormément et elle décida de l’appeler Myo. Quant à sa sœur, celle-ci était entièrement brune et était plus forte, ressemblant énormément à son père, elle décida de l’appelé May. Elle s’occupa toute seule de ces deux filles car depuis son rendez-vous à la cascade, la jeune mère n’avait revu son compagnon qu’une seule fois. Celui-ci était trop occupé ailleurs pour s’occuper d’elle ou de ces filles, à croire qu’il s’en fichait d’elle, mais ça, elle ne voulait pas y penser. Elle ne le pouvait tout simplement pas. Se dire qu’elle devrait s’occuper et élever toute seule deux chatons alors qu’elle ne sait pas du tout comment faire, non, elle ne le pouvait pas. Elle avait besoin de lui, absolument.

Lorsque les deux chatons purent marcher, courir et se déplacer, elle décida de les présenter à leur père car comme ça, il voudrait peut-être s’occuper d’elles.

Et c’est comme ça qu’ils se virent dans la clairière.

(Fin du flash-back)

Le rire rauque du mâle costaud la fit sortir de ses pensées.

« Que tu es naïve, Anis, je ne voulais pas de ces filles, je l’ai fait juste pour avoir une descendance. Et maintenant que j’en ai une, tu ne me sers plus à rien. Je veux les élever car tu ne sais pas t’y prendre. » Dit-il d’un ton dur.

La chatte blanche fut choquée par ce comportement. Elle ne l’avait jamais vu ainsi. Que lui arrivait-il ? Elle se secoua la tête pour se remettre les idées en place. Non, en fait c’était vraiment lui, son vrai fond. Alors depuis tout ce temps, n’a-t-il fait que lui mentir ? Ne l’a-t-il jamais aimé ? Non, certainement pas. Alors elle se précipita pour se mettre devant ses filles, de manière protectrice, elle ne voulait pas qu’il les touche. Pas après tout ce temps qu’elle a passé à les élever seule. Elle sortit ses griffes plutôt aiguisées et montra ses crocs. Elle n’avait pas peur, elle savait se défendre. Le mâle s’avança vers elle puis tourna autour d’elle moqueur.

« Tu crois que tu me fais peur ? Non, tu n’es rien, rien à côté de moi ! Je suis beaucoup plus fort ! La preuve, tu n’as jamais su que je ne t’aimais pas. Tu es trop naïve ma chère et maintenant tu ne me sers plus à rien. Alors fuis tant qu’il est encore tant. » Dit-il de manière sévère.
« Non jamais, je ne fuirais pas devant toi ! Et je ne te laisserais pas mes petites ! »
« Tu veux dire nos petites, elles sont autant mes enfants que les tiens ! »
« Ah ça non jamais, tu ne les mérite pas ! Tu mérites d’être tout seul, et pour le restant de tes jours ! »

Le mâle éclata de rire et sans prévenir, s’élança vivement sur la femelle blanche. Celle-ci se retourna en direction des petites.

« Fuyez ! Ne vous retourner pas et fuyez, aussi loin que vous le pourrez ! » Leur cria-t-elle en les regardant dans les yeux avant de se retourner vers la mâle. « Tu ne les auras pas Nightmare. »

La peur pouvait se ressentir dans le corps des deux petites. Elles étaient effrayées de cette scène mais ne pouvait rien faire à part obéir. May voulait rester là mais sa petite sœur Myo la poussa et elles se mirent à courir aussi vite que possible dans les bois. Myo se retournait tout de même de temps en temps, voir si quelqu’un les suivait mais rien.

Pendant ce temps, le mâle s’apprêtait à les suivre mais la femelle lui sauta dessus, l’en empêchant. Enervé de devoir se battre contre une incapable, le mâle décida d’en finir. Il finit tomber la chatte sur le dos d’un coup de patte puis se plaça au-dessus d’elle, l’empêchant de s’enfuir. Elle était bloquée, elle ne pouvait rien faire. La peur pouvait se lire dans ses yeux mais le mâle n’avait aucune pitié. D’un seul coup de griffes, il étrangla la chatte qui avait été sa compagne. Ou plutôt, la chatte naïve qui s’était bien fait avoir. Nightmare ricana, satisfait. Il se tourna dans la direction où les deux petites avaient pris la fuite. Il était tard maintenant et leur courir après ne servirait à rien. Il les chercherait un autre jour et s’occuperait d’elles. En attendant, il regarda une dernière fois le corps gisant de sa victime avant de quitter la clairière en direction de la ville. Il n’allait tout de même pas nettoyer, cela ferait une proie pour les renards ou les blaireaux ou peu importe.

Pendant ce temps-là, les petites étaient épuisées. Cela faisait plusieurs heures qu’elles couraient et elles n’en pouvaient plus. Leurs coussinets les faisaient souffrir. Elle décida donc de s’arrêter sur un territoire inconnu. Elles s’étaient trouvées un buisson d’épines qui les cacherait et les protègerait. Elles pourraient y rester quelques temps comme ça. Fatiguée, May alla se coucher et s’endormit de suite. Quant à Myo, elle ne cessait de repenser à sa mère. Etait-elle encore vivante ? Les retrouverait-elle ? Puis elle se répéta le dernier nom qu’elle avait entendu avant de s’enfuir : Nightmare, le nom de son père. Rien qu’à le penser, cela la faisait frissonner. Elle espérait ne jamais le revoir car il lui faisait peur. Elle n’avait pas du tout envie d’être comme lui. Elle tourna la tête vers sa sœur qui était déjà endormie. Elle aurait aimé lui parler mais elles auraient tout le temps demain. Comment allaient-elles faire toutes seules ? Plonger dans ses pensées, elle finit tout de même par s’endormir.

Les rayons qui transpercèrent le buisson d’épines réveillèrent Myo. Elle s’étira doucement et regarda autour d’elle, sa sœur était déjà debout et faisait sa toilette.

« Coucou » lui lança-t-elle.
« Salut » lui répondit sa sœur plutôt froidement.
« Que t’arrive-t-il ? » demanda-t-elle surprise.
« Que m’arrive-t-il ? Tu le fais exprès ou quoi ?! On a plus de mère je te signal ! C’est terminer, on doit se débrouiller toute seule ! »
« Mais non attends, ça se trouve elle va revenir » dit-elle-même si elle n’y croyait pas vraiment.
« Tu rêves sœurette, je te dis que c’est terminé pour elle. »

Le visage triste de Myo fit retrouver quelques esprits à May même si c’était dur pour elle aussi.

« Je suis désolée. »
« Non ne t’en fait pas, c’est compréhensible ta réaction après ce qu’il vient de se passer » répondit Myo compréhensive.
« Rien ne sera plus comme avant, il faut que tu le sache, nous allons devoir nous aider si nous voulons rester en vie. »
« Oui. » répondit sa sœur.

Pendant quelques jours les deux sœurs durent se débrouiller. Malheureusement, le plus compliquer était pour trouver de la nourriture et parfois, elle ne mangeait pas pendant plusieurs jours.

Puis un jour, alors qu’elles étaient parties se chercher de quoi manger, elles croisèrent un chat, du clan du tonnerre.

« Bonjour ! » leur dit-il.
« Bon … bonjour. » dit-elles en chœurs effrayées par sa carrure imposante.
« Que fait deux chatons toutes seules ici. Vous savez que c’est dangereux ? »
« Nous … nous avons perdus notre mère, nous sommes toutes seules. » expliqua Myo.
« Venez avec moi, je peux vous trouver un endroit où vous serez en sécurité. »

Myo s’apprêtait à le suivre quand sa sœur la retint.

« Eh ! Mais qu’est ce qui te prend ?! »
« Et toi alors, tu suis un étranger sans même savoir où il t’emmène ? »

Mais le chat n’était pas sourd et décida de répondre.

« Je suis Plume de Corbeau et je vous emmène dans le clan où je vis, le clan du tonnerre. »

Les deux chattes ouvrirent grands leurs yeux, étonnées. Elles avaient déjà entendu parler de clan grâce à leur mère mais elle n’avait vu aucun de ces chats auparavant. Elles n’avaient entendus que du bien d’eux alors, elles décidèrent de le suivre même si May n’était pas trop d’accord. Tout ce qu’elle voulait, c’était protéger sa jeune sœur.

Après avoir marché encore beaucoup, les trois chats arrivèrent devant le tunnel qui servait d’entrer au camp. Elles s’arrêtèrent, impressionnées.

« Venez ! » leur dit le grand chat.

Les deux chattes se mirent en route derrière lui sans poser de questions. Une fois à l’intérieur du camp, les deux chattes voyaient que tous les chats du clan du tonnerre s’approchaient d’elles pour venir les sentir et voir qui c’était.

« Qui as-tu ramené Plume de Corbeau ? » c’était la voix d’Etoile de Nénuphar qui surgit derrière le tas de chats réunis autour des nouvelles venues.
« Ce sont deux petites chattes abandonnées, leur mère est morte. Je pensais qu’on pourrait les aider, je ne voulais pas les laisser à porter de n’importe qu’elle danger. » Expliqua-t-il.
« Et tu as bien fait. Nous allons nous occuper d’elle. Quel âge ont-elles ? » Demanda leur chef.
« Presque deux lunes. » Cette fois-ci, c’était Myo qui avait répondu.
« Savez-vous qui est votre père ? » demanda Etoile de Nénuphar aux deux filles.

Rien qu’à repenser à lui, Myo frissonna et elle se recroquevilla sur elle-même, par la peur. On aurait dit un chaton qui venait de se faire surprendre après avoir fait une bêtise. Sa sœur la regarda tristement et se dit qu’il valait mieux que ce soit elle qui réponde.

« Nous ne le connaissons pas vraiment. Nous savons juste qu’il est solitaire et qu’il se nomme Nightmare. » La voix de May était dur.
« D’accord. Plume de Corbeau, emmène ces deux petites dans la pouponnière et, il me semble qu’Eclat de glace a déjà deux petits, demande-lui si elle veut bien s’occuper en plus de ces deux petites. »
« Très bien Etoile de Nénuphar » Il baissa légèrement la tête pour le saluer pour se retourna vers les petites. « Suivez-moi, je vais vous montrez votre nouveau chez-vous. »

Les deux chatons obéirent et suivirent Plume de Corbeau jusque dans la pouponnière. C’était une tanière entouré de ronces. Myo regardait tout autour d’elle, curieuse. A l’intérieur, les ronces empêchaient le vent de passer et donc il faisait plutôt bon. Une forme au fond de la tanière bougea et Myo l’observa.

« Plume de Corbeau ? Que fais-tu là ? » Demanda la chatte au pelage roux.
« J’ai trouvé deux petites abandonnées sur notre territoire, Eclat de Glace, leur mère est morte. Et comme tu t’occupes déjà de deux petits, je me demandais si tu voulais bien t’occuper de ces deux-là en plus. »

On entendit alors la mousse qui bougeait. C’était Eclat de Glace qui s’était levée pour s’avancer vers les deux petites. Elle avait d’abord soigneusement laissé ses petits dormir sans les réveiller. Puis elle alla renifler les nouvelles venues. Myo se laissa faire mais on pouvait sentir que May était tendue.

« D’accord je vais m’en occuper. L’as-tu dis à Etoile de Nénuphar ? » Demanda-t-elle.
« Oui, c’est lui qui m’as dit te le demander. »
« Très bien. Et puis, ces petits ont le même âge que les miens donc ça va le faire. Je vais les élever comme-ci s’était mes propres enfants. »
« Merci beaucoup Eclat de Glace. »
« De rien, s’est normal » répondit-elle avec un sourire.

Plume de Corbeau regarda une dernière fois les deux chatons avant de leur faire un sourire puis de s’éloigner en silence vers la sortie de la pouponnière. Eclat de Glace poussa les petites pour les emmener dans sa litière avec ses deux autres petits. Ainsi, pour la première fois depuis des semaines, May et Myo purent dormir dans un endroit chaud. Et cette nuit-là, elles purent dormir tranquillement sans que rien ne les gêne.

Mais d’un coup, Myo se mit à donner des coups de pattes durant son sommeil, ce qui réveilla Eclat de Glace. La petite avait les yeux qui bougeaient en même temps, elle faisait un cauchemar. Elle se rapellait de ce jour, quand sa mère avait été tuée et qu’elle n’avait rien pu faire. Heureusement, elle n’avait pas vu cet acte horrible mais elle n’arrêtait pas de se l’imaginer. Pour la calmer Eclat de Glace lui fit une lèche entre les deux oreilles. Croyant être retrouvée par son père et attaquée, Myo ouvrit les yeux d’un coup et regarda autour d’elle. Elle était trempée, elle avait eu très peur et puis elle haletait aussi beaucoup.

« Du calme, ce n’est rien. Tu es en sécurité ici » la voix douce d’Eclat de Glace calma Myo qui put se rendormir.

Le lendemain matin, Myo s’était levée tard. Elle avait eu besoin de dormir après son affreux cauchemar. Elle regarda sa sœur, elle semblait aller bien elle. Puis Eclat de Glace vint les voir toutes les deux.

« Etoile de Nénuphar va faire votre baptême pour que vous deveniez des chatons du clan du tonnerre. Enfin, si vous en avez envie. »
« Mais bien sûr ! » répondit Myo enthousiaste.

May, quant à elle, restait sceptique. Elle n’en avait pas vraiment envie de faire partie d’un clan mais elle voulait protéger sa sœur et donc rester avec elle.

« Très bien » répondit-elle à son tour sans grande conviction.

Eclat de Glace leur adressa un sourire et leur fit leur toilette pour qu’elles soient présentables. Dehors, on venait d’entre Etoile de Nénuphar qui appelait tout le monde.

« Que tous ceux qui sont en âge de chasser s’approche pour une assemblée du clan. »

On pouvait déjà entendre tous les chats qui se réunissaient autour du promontoire. Eclat de Glace poussa les petites à l’extérieur de la pouponnière. Les deux petites étaient bien propres et présentables. Myo s’avança vers Etoile de Nénuphar. Les regards étant tous tournés vers elle et sa sœur, elle se sentit petite et baissa la tête timide. May par contre, avançait tout droit comme s’il n’y avait personne autour d’elles. Une fois qu’elles furent aux côtés d’Etoile de Nénuphar, il put commencer.

« Comme vous le savez tous, ces petites sont arrivées hier. Elles n’ont plus de mère et c’est pourquoi Eclat de Glace les as recueilli. Nous avons décidé qu’elles resteraient au sein du clan du tonnerre, elles le veulent aussi, et puis, c’est pour leur sécurité. Donc j’aimerais que chacun de vous les aide et leur offre une vie facile et paisible. Elles ont dû supporter trop d’horreur dans leur vie alors maintenant tout ça s’est finit. » Il tourna la tête vers les deux petites et leur fit un sourire. « Pour faire partie du clan du tonnerre, vous allez recevoir un nom pour faire partie du clan. Myo, à partir de maintenant tu te nommeras Petit Myosotis. Et May, à partir de maintenant tu seras Petite Foudre. »

Petit Myosotis était aux anges et regardait leur nouveau chef avec un grand sourire. Dans l’assemblée de chats, tous répétèrent les noms Petit Myosotis et Petite Foudre comme si elles venaient d’être nommées apprenties ou guerrières. Eclat de Glace vint les saluer. Elles purent rester un peu dehors avec les autres mains ensuite, elles retournèrent dans la pouponnière.

Ainsi, elles vécurent plusieurs semaines dans la pouponnière avec les autres, et peu à peu, elles oublièrent leur passé. Tellement, qu’elle pensait même maintenant qu’Eclat de Glace était leur vraie mère. Aussi, elles étaient tellement jeunes quand leur mère est morte que maintenant, elle l’oubli elle est leur père peu à peu. Tant mieux non ? Du coup, elles pensent vraiment qu’elles font partis du clan du tonnerre. Du moins, Petit Myosotis s’intégrait bien alors que sa sœur préfèrait rester parfois à l’écart. Elle n’avait pas vraiment un bon caractère alors Petit Myosotis était toujours avec un sourire et heureuse.


Mon caractère

Tu connais les anges ? Oui, ceux qui sont blancs et qui ont une oréole sur la tête, et bien c'est elle ! Du moins elle n'est pas toute blanche mais pour le caractère cela se résume à un mot : ange. Elle est très gentille, amusante, toujours de bonne humeur. Elle n'aime pas les méchants, elle n'aime pas se battre. Elle aime voir les chats heureux et les rendre heureux. Elle n'aime pas les voir blessés, elle n'aime pas le sang. Rien qu'à l'odeur, elle déteste. Elle voudrait la paix dans le monde. En clair, elle est différente de sa soeur. En plus, elle est plutôt naïve mais pas faible comme pourrait le penser May. Mais elle est bien contente quand celle-ci s'occupe d'elle car c'est ce moment où elle est gentille. Les deux filles ça fait le ying et le yang.


Mon physique

Myo n'est pas très grande. Elle est plutôt mince avec le pelage blanc et parfois quelques poils marron clair. Mais ses petites pattes ne la gêne aucunement, au contraire, elle est plus agile avec et elle a beaucoup d'endurance. Par contre, son corps mince ne l'aide guère pour combattre. Elle a de fines moustaches et de petites oreilles. Ses yeux sont petits, beaux et marron. C'est sur le visage où elle a des poils marron : autour des yeux et un peu sur le frond. Mais c'est très mignon !





______________________________



Dernière édition par Tempête d'Etoiles le Sam 28 Jan - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Myo ♥   Ven 27 Jan - 17:51

    Trop chou le surnom >o< <33
    Re-bienvenue, m'a l'air charmante cette petite <3. Faudrait qu'elle rencontre Coma ou Quetzal, un jour /o/.
Revenir en haut Aller en bas
Tempête d'Etoiles
NANIE ϟ it's you and me against the world.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1560
Age : 21
Date d'inscription : 01/05/2010

Descriptif du Chat
Nom: Tempête d'Etoiles
Humeur du moment: amoureuse
Affinités:

MessageSujet: Re: Myo ♥   Ven 27 Jan - 18:53

Merci I love you
Bien sûr, ce sera avec plaisir ! =D

______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Myo ♥   Sam 28 Jan - 10:00

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse de Lune
CLIPSE ♛ the queen of broken hearts is the hardest to kill.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 18
Date d'inscription : 19/04/2011

Descriptif du Chat
Nom: Eclipse de Lune.
Humeur du moment: Pensive.
Affinités:

MessageSujet: Re: Myo ♥   Sam 28 Jan - 10:35

J'aime la présentation, j'adore le formulaire et je surkiff les images. ♥

______________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://une-piingouiine.skyrock.com/
Tempête d'Etoiles
NANIE ϟ it's you and me against the world.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1560
Age : 21
Date d'inscription : 01/05/2010

Descriptif du Chat
Nom: Tempête d'Etoiles
Humeur du moment: amoureuse
Affinités:

MessageSujet: Re: Myo ♥   Sam 28 Jan - 11:20

Thanks I love you

______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Myo ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Myo ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HIGHWAY TO HEAVEN &#9829; welcome in New Heaven
» « Te parler du bon temps, qu'est mort & je m'en fous ♥ »
» Patte de Chocolat ♥
» Perle D'Amour ♥
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior Life - Autour du lac! :: PERSONNAGES :: Présentation-
Sauter vers: