Warrior Life - Autour du lac!
Bienvenue sur Warrior Life!
Les nouveaux territoires du lac sont découverts depuis des lunes, et la vie a repris son cours comme dans la forêt.

Bon jeu!
Fleur Maudite - Kahaya - Tempête d’Étoiles - Étoile de Nénuphar - Éclipse de Lune - Sorbet d'Amour ♥


Le forum RPG de la Guerre des Clans ! ;)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Mar 6 Juin - 1:25
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Jump N' Move.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jump N' Move.    Ven 8 Avr - 18:24


    Jump N' Move ~ OST Happy Feet.

    Nuage de Quetzal essayait en vain de danser. Comment ça pouvait être si compliqué ? On l'avait prévenu que danser était très difficile, mais de là à penser cela impossible ... Après tout, comme dirait la porte d'Alice au Pays des Merveilles, une porte est impassable pas impossible. Car rien n'est impossible. Quetzal était-il fait pour danser ? Il commençait à douter, et son museau se fronçait à chaque nouvel échec. En tentant des déplacements en diagonale, tout se passait encore bien. Mais dès qu'il s'avisait d'essayer de pirouetter, c'était la catastrophe. Ses pattes s'emmêlaient, il ne savait pas conserver son équilibre et il s'écrasait immenquablement au sol. Mais chaque fois, il recommençait. Récemment, il avait entendu une chanson entêtante et follement emportante. Certes, il l'avait entendue s'échappant d'un terrier de Bipèdes, mais n'avait-il pas le droit d'aller un peu voir ce que faisaient ces bestioles-là ? Il valait mieux surveiller ces étranges animaux de près ... On lui en avait dit tant et tant de mal qu'il ne pouvait même plus imaginer que les Bipèdes pouvaient avoir une once de scrupule et de gentillesse. Déjà, parce qu'ils tuaient des chats. Et puis surtout, surtout parce qu'ils imposaient à certains félins dès la naissance la pire des tortures : l'emprisonnement. Et en plus, les chats deviennent leur propriété ! Le comble ! Un chat ne vit pas dans une tanière toute sa vie, aussi grande soit-elle. Un chat doit vivre à l'air libre, avec un sourire de satisfaction collé aux lèvres dès qu'il réussit à échapper à cet enfer. Quetzal déteste les chats domestiques, qui vont jusqu'à apprécier cette privation de liberté, et à nommer cette prison " maison ". Dès qu'il en voit un, il crache et lui lance un regard chargé de haine et de mépris. Ces animaux ne sont pas des chats, mais de simples roquets.

    Quetzal, après un énième échec, se décida à s'accorder une pause. Il haletait et s'allongea tranquillement dans l'herbe. Il se remit sur ses pattes après une bonne dizaine de minutes où il reprit son souffle. Il avait décidé qu'il danserait. Et quand Quetzal décida quelque chose, il est difficile de l'en dissuader. Ses yeux pétillaient d'une énergie nouvelle et il faisait de nombreuses tentatives, sans relâche. Il finit par abandonner, cependant ses pensées restaient accrochées à cette obsession de la danse. Il décida de crier. Crier, c'était bon pour exprimer qu'il recommencerait, qu'il n'abandonnerait pas. Quetzal n'abandonnait jamais.

    « I JUST DANCE THE WAY I FEEL ! »

    Son cri résonna fort. Il sourit, satisfait. Une bonne chose de faite. Il savait parfaitement ce que ces mots voulaient dire. Je danse juste le chemin comme je le sens. Traduction approximative que lui en avait fait sa mère, qui maîtrisait malgré elle la langue des Bipèdes. Et il recommença ses tentatives de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Ven 8 Avr - 21:13

Just dance
    Nuage d'Alchimie avait décidé de sortir un peu. L'air de son Clan lui était étouffant et tout lui paraissant horriblement en ordre. Etrange ressenti pour une chatonne de quelques lunes non ? A peine apprentie, son mentor avait eu du fil à retordre avec. Il avait ... Pleuré. De sa faute ? Ceci resterait une mystère pour Alchi. Elle se laissa tirer dans une pensée : Son Clan allait mourir. Elle allait mourir à cause de l'inondation. De toute façon, si son cher groupe restait ici, elle allait partir seule. Elle n'allait pas se casser le crâne à se contruire un dilemme pour sa vie. L'apprentie pouvait se montrer se montrer très égoïste des fois ... Voir la majeure partie du temps. Elle se souvint de sa pensée lors de l'assemblée. « Si vous voulez crever, faîtes le sans moi ». Etait - elle égoïste à laisser les siens mourir noyés ? Étrangement, cette pensée ne l'affolait pas. Elle n'était pas née au sein du Clan de la Rivière. Elle n'avait pas beaucoup de reconnaissances envers ses chats ... Sauf pour son mentor qui essayait de supporter la gamine intenable. Un cri sorti Nuage d'Alchimie de sa pensée.

    « I JUST DANCE THE WAY I FEEL ! »

    Hum oui si tu le dis. Mais en fait d'où provenait ce bruit ? Elle se prit un rayon de soleil de l'oeil. La lumière y était blanche, ceci venait sûrement de se refléter sur une chose métallique. La deuxième question qui jailli de l'esprit d'Alchi fut un magnifique.

    « Mais ... Je suis où moi en fait là ?! »


    Des pas étouffés se firent entendre. Mais qui pouvait faire un tel boucan ? La jeune chatte décida de pénétrer en deux hautes herbes et vit un petit chat noir. Un apprenti sûrement et son odeur lui avait était enseignée son Clan. Que lui avait t - il dit déjà ? « Ecoute moi bien Nuage d'Alchimie, je te présente l'odeur d'un Clan ennemi. Voici le Clan du Tonnerre. Là le clan de l'Ombre et ... »« Et cette odeur c'est quoi ? Hein c'est quoi ? Allez dis dis dis dis ! »« Le clan du Vent ».
    Donc en toute logique, l'apprenti était du Clan du Vent. La déduction était simple mais efficace. Il semblait vouloir faire une chose que la jeune chatte avait jamais bien fait attention.
    Danser ?
    Oui, on disait ainsi. Danser. Enchaînement de pas formant une chorégraphie. Mais le félin sombre semblait peiné à faire cette discipline. Tombant, pivotant, roulant, il essayait vraiment avec désespoir. Ceci amusait même Alchi. Elle n'avait jamais essayer non plus aussi. Et pourquoi ne pas essayer ? A vrai dire il y a un début à tout. Il bougea ses pattes de gauche à droite, simplement. Mais elle s'en ravisa en essayant de les croiser avant de tomber lourdement contre le sol, mordant la poussière. Elle décida de se lever et de sortir des buissons.

    « Helloooow' ! »

    L
    es différences de Clans n'avaient jamais choqué la jeune chatte. Elle vivait comme elle le voulait elle, obéissant rarement au code du guerrier. Sa salutation était ... Comment dire ? Niais ? Bête ? Mais Nuage d'Alchimie s'en fichait, l'important est d'avoir saluer, c'est le minimum de la politesse ça. C'est la logique des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Sam 9 Avr - 21:51


      The Great Escape ~ Boys Like Girls.

      Throw it away
      Forget yesterday
      We'll make the great escape
      We won't hear a word they say
      They don't know us anyway
      Watch it burn
      Let it die
      'Cause we are finally free
      Tonight

    Nuage de Quetzal n'en pouvait de nouveau presque plus. Pourquoi les chats ne pouvaient pas faire ce qu'ils voulaient ? Bonne question, mon petit chou. C'est comme si tu me demandais pourquoi les Clans et pourquoi ce refus de te laisser vivre libre. J'en sais que dalle. Mais c'est rien, question pertinente. Si tu as de la chance, Quetzal, un jour quelqu'un répondra à ta question. Mais avec sa détermination, Quetzal était à peu près capable de tout. Avec de la bonne volonté et du courage, on peut presque tout faire. Je dis bien presque, parce que Quetzal ne sera assurément jamais solitaire, comme il le souhaite tant. Pourtant, rien qu'avec son nom, sa destinée semblait toute tracée. Mais on lui avait mit des bâtons dans les roues et compromit ses plans. Il ne faisait que vivre ses rêves de façon éphémère, il se créait une liberté artificielle. Il avait juste un rêve différent, et la différence gênait. Il devait se montrer rangé, ordonné et accepter les ordres, comme presque tous les apprentis des Clans. Il adorait ces petits anarchistes qui n'en avaient que faire des Clans, comme lui. Mais trop avaient peur des punitions et n'étaient que de vulgaires pseudo-anarchistes qui trouvaient juste ça cool. Être anarchiste, c'est poursuivre un rêve de chaos, pas le rêve d'être connu de tous les apprentis par ses ânneries purement démonstratives.

    Une voix l'interpela dans son dos. Nullement effrayé, Quetzal se retourna, le regard vaguement surpris. Après tout, il était sur les terres libres. Ce n'était guère étonnant de voir quelqu'un ici, d'un autre Clan qui plus est. Oui, l'apprentie était d'un autre Clan, ou solitaire. Elle n'était guère plus âgée que lui. Il se souvint comment on devinait l'origine d'autrui. A l'odeur. C'était bizarre, quand même ... Enfin bon. Il renifla l'air discrètement. Alors ... Clan ... de la Rivière ! Il y avait une odeur ténue de poisson, caractéristique de ce Clan. L'apprentie lui présentait simplement ses salutations. D'un air étrange, il fallait dire ... Mais la différence le ravissait plus qu'elle ne l'intimidait. Il lui offrit donc un large sourire, conscient d'être là face à une apprentie qui sortait de l'ordinaire fade de ces filles timides, coincées ou pestes.

    « Salut ! Moi c'est Nuage du Quetzal. T'as d'la chance, t'es comme moi : pas comme les autres ! »

    Il fit entendre un rire enfantin, puis reprit la parole, l'air rêveur.

    « Si tu as vu ce que je faisais, en fait, bin ... J'essayais de danser, si tu vois c'que c'est. C'est bizarre, je sais, enfin comme le fait de bien aimer les Clans. Moi, j'aimerais bien me barrer un peu ... Bref, je raconte ma vie là. Toi c'est comment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 10 Avr - 9:33

I live in Anarchy
    Nuage d’Alchimie regarda l’apprenti. Il semblait changer des apprentis qui ne trouvait rien d’autres à dire « Salut comment ça va dans son Clan ? ». Pas comme les autres ? C'est-à-dire ? Ne pas aimer l’ordre ? Ses supérieurs ? Dans ce cas, c’était envisageable comme terme. Il parlait qu’il voulait de la liberté … En même temps les chats ce n’est pas des chiens destinés à être traîner en laisse aussi … Et n’est – ce pas ce que les Clans leur faisaient ? « Fais ci fais ça ! Nan c’est pas assez bien ! Plus tard tu seras une grande guerrière ». Hum’ … M’ouais c’est mortel comme style de vie … L’apprenti du Vent dit s’appeler Nuage du Quetzal. Quetzal ? Ce n’était pas un oiseau qui mourrait s’il est enfermé ? Dans ce cas, son Clan devait connaître son envie de se « barrer » comme il disait. Alchi sourit, enfin quelqu’un qui pourrait lui dire autre chose que « Mais t’es malade ?! C’est cool l’ordre ! ». La chatonne tigrée se rappelait de ses phrases lors de l’assemblée sur l’inondation. Qu’ils crèvent sans moi. C’était sympa comme pensée dis donc ! Elle leva la tête et sourit.

    « Alléluia ! Toi aussi t’aime pas trop rester au camp ? Moi je trouve mon Clan débile en ce moment : Ils veulent rester dans la forêt car ils croient que leur cher « Clan des Etoiles » va les sauver de l’inondation. Pff j’ai pas envie de crever moi ! Ils disent aussi que « l’amour du clan » nous sauvera. Genre c’est ça qui va faire partir l’eau … Toi ton Clan est pas pareil en ce moment ? »

    Elle décida de faire une chose bien utile : Un résumé de ta tirade :

    « En bref l’ambiance est mortelle … Pas étonnant que je me tire des fois en cachette … »

    Ironie du sort : Les domestiques faisaient ça à leur maître. C’est ridicule comme situation n’empêche. Grotesque. Mais Alchi ne deviendrait jamais une apprentie libre : Elle était trop jeune et des souvenirs, notamment de ses frères et sœurs, planaient dans son Clan. Petite Âme et petit Songe avaient été ses deux seules raisons de vivre. Ils s’entraidaient souvent d’ailleurs mais leur empoisonnent avait fait naître une culpabilité monstrueuse en Nuage d’Alchimie. Elle prit un air nostalgique, elle était née solitaire, le Clan de la Rivière l’avait recueilli. Et si le temps du retour aux origines était venu ? En tout cas, la chatonne allait attendre au moins son baptême de guerrière pour survivre. Là, elle pourrait faire une tentative de fugue.

    « Donc alors toi aussi t’a envie de te « barrer » ? Ouf je me sens moins seule dans le cas alors … On arrête pas de me prendre pour une folle en ce moment … Les apprentis de mon Clan sont pires que des chats domestiques des fois. »

    Bande de dépendants !, pensa – t- elle dans son for intérieur. Elle les trouvait débile … Sauf son mentor dont elle avait quand même un minimum de respect rien que pour sa patience à la supporter. C’est vrai qu’une apprentie qui te saoule à dire « Ca sert à rien je veux me battre, ça sert à rien je veux me battre moi ! », les nerfs en prennent un coup un moment. Elle fit balancer sa queue de droite à gauche, décrivant un rythme invisible.

    « Ca à l’air cool de savoir danser n’empêche … C’est rare que les chats savent faire ça d’ailleurs … C’est déjà rare les gens qui savent ce que c’est tout court »


    Elle avait entendu parler de ça dans la pouponnière. Une fois, un guerrier était revenue de la ville où il avait été voir ce que les Bipèdes tramaient, il avait parlé d’une pratique étrange mais intéressante : La danse ? On appellait ça comme ça oui. Alchi pencha la tête sur le côté par pure habitude. Voyons comment aller réagir Quetzal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 10 Avr - 20:50


      Take my time today.


    Ses yeux bleu métallique scintillèrent d'intérêt. Depuis quand n'avait-il pas rencontré un apprenti digne de ce nom ? Enfin non. Pas vraiment digne de ce nom, vu qu'elle mettait son Clan, bien, bien après ses intérêts personnels. Une solitaire dans l'âme. Juste un oiseau qui n'attendait que le moment où il pourrait enfin prendre son essor. Le quetzal ... Son nom. Il se souvenait vaguement de la description que lui en avait fait sa tortionnaire de mère. Un oiseau qui mourrait si on l'enfermait ... Cette comparaison avec lui-même l'avait toujours fait sourire. Son parfait totem. Son idylle. Son nom même était son rêve. Pourquoi personne ne parvenait-il à l'accepter ? Ce monde était tout de même fou. Après tout, c'était une bonne chose. Si même le monde était rangé, on aurait tué le pauvre Quetzal dès ses premières intentions de fuite ! La liberté faisait rêver beaucoup, mais ils se claquemuraient dans un rêve idiot mais commun : former un groupe " uni " qui renoncerait à tout pour obéir à son chef ou pour s'entraider. La solution " chacun pour soi " faisait beaucoup plus rêver l'apprenti. Voler de ses propres ailes dès ses premiers instants, avoir le choix entre vivre en groupe et vivre libre ... On ne lui avait pas laissé le choix. Et les chef de Clan osaient se montrer en public ... Eux qui privaient certains de leurs membres de leurs ailes ? Ils amputaient les plus beaux oiseaux de la seule chose qu'ils demandaient : leur envol.

    L'autre, qui semblait avoir totalement zappé la question de Quetzal, prononça une incantation en l'honneur de l'apprenti. Elle lui fit le même tableau que celui de son Clan en ce moment : on va tous mourir, mais on mourra ensembles. C'est cool, c'est fun, c'est les Clans. Elle lui parla même de cette imbécilité de Clan des Etoiles. Pires que des chats domestiques à la botte de leurs maîtres ! Décidément, ils partageaient les mêmes points de vue. Mais disont que Quetzal préférait rester discret jusqu'à son coup de théâtre, lorsqu'il passera guerrier ... Alors là, ce foutu Clan verra ! Si ils ne mourraient pas tous dans l'inondation, s'accrochant avec la force du désespoir à leurs précieuuuuses terres. Qu'est-ce qu'elles avaient de plus que les autres terres ? Ils les connaissaient juste bien, mais qu'est-ce qui leur faisait croire qu'il n'y avait pas de territoires bien mieux que ceux-ci ailleurs ? Bwaf, ils tiennent tellement à leur suprêêême Clan des Etoiles qu'ils ne lui feraient oas l'offense de quitter les terres si précieuses que ce Clan fictif leur avait octroyées.

    « Dans mon Clan, c'est pareil. Pas capables de prendre une décision sans l'accord de leur suprêême Clan des Etoiles. Les fous, c'est ceux qui veulent crever sans bouger d'un poil. Je crois que toi et moi, au moins, on a compris ce qu'ils voudront jamais admettre : dès l'instant où l'inondation sera trop importante, ça sera chacun pour sa peau. Je l'aurais compris avant, et je m'en irais. Et bien fait pour eux, pour ce que je les aime t'façon ... »

    Il haussa les épaules à sa dernière phrase. Il en revint aux dernières paroles de l'apprentie, revenant sur le thème premier : danser.

    « Je pourrais narguer ces goguenards de pseudos-anarchistes, en dansant ! C'est drôle de faire ce que personne ne veut admettre. Et ce que personne ne veut tenter, aussi. Qui aurait l'idée folle de danser ? Sûrement pas les chats. Pensons à ce que les autres ne pensent pas ! Ca te dit d'essayer ? »

    Il sourit, pencha la tête, à son instar. Allez, pensons à ceux que les autres ne pensent pas. C'est ma plus belle raison de vivre. Surprendre, choquer, horrifier. Il suffit de si peu pour impressionner ces blasés de chats de Clans ... Mais c'est toujours plus drôle à deux. Il tendit gracieusement sa patte, comme pour faire un semblant de révérence.
    Ca te dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Sam 16 Avr - 12:48

My world




    Nuage d’Alchimie regarda Quetzal d’un air amusé. Danser ? Elle ? Elle hésita un moment pour son propre instinct de survie.

    « Danser ? »

    La seule question qui ressemblait plus à un mot en fait. Rectification : C’était un mot. L’apprentie sourit, évasive. Elle s’imaginait dans sa tanière à ridiculiser les autres chats de son âge. La tigrée laissa échapper un petit rire à cette pensée. Après tout, pourquoi pas ? Elle regarda sa patte et leva la sienne pour la poser sur la sombre de l’apprenti du Vent.

    « Avec plaisir ! Les autres vont se sentir bien nuls devant ça ! »

    Elle essaya de faire une petite chorégraphie avec ses pattes. Bouger les pattes de droite à gauche était une chose enfantine. Mais quand Alchi essaya de les croiser pour faire des choses plus compliquées, elle bascula et mordit la poussière. Elle jura puis se releva.

    « Dis tu sais un peu danser toi ? Parce que moi … Tu viens d’avoir une démo’ quoi … »

    Sa souplesse était, on va dire, divinement exécrable. Elle s’ébroua pour faire partir la poussière de son pelage tigré avant de regarder les pattes de Quetzal. Il semblait un peu plus souple qu’elle. Mais cet art est à apprendre pour n’importe quelle autre chose. Comme la chasse, la nage, le combat et j’en passe. La jeune chatte leva la tête, les yeux brillants. Elle allait danser et cette idée la faisait frémir. Elle s’imaginait déjà devant les autres qui râlaient. Et pourquoi ne pas faire ça en pleine assemblée ? Parce qu’Alchi voulait avoir un minimum d’apprentissage avant de fuir de son clan d’origine. Elle plongea ses yeux sombres dans ceux de l’apprenti.

    « Apprends moi s’il te plaît … Au moins ce que tu sais. »

    Elle n’avait pas vraiment de musique en tête, à vrai dire, son Clan ne connaissait pas cet art. Il allait morfler en voyant ce qu’apprenait Nuage d’Alchimie. Une idée germa dans sa tête, ceci se transforma en une fraction de seconde en ambition : Il fallait finir son entraînement.
    Dans quelques lunes, elle serait Alchimiste Chromatique, guerrière disparue de la Rivière, solitaire libre et sans loi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Ven 22 Avr - 21:53


      First Day of my Life.

    L'apprentie répéta le mot, interrogative. Danser ? Ça semblait fou. Et d'ailleurs, pourquoi danser ? Juste comme ça. Quetzal avait parfois des idées un peu tordues ... Mais il s'assumait entièrement. Il souriait. Danser, oui danser ... Il avait déjà une chanson bizarre dans la tête. Mais il ne pourrait jamais lui chanter un truc pareil ... Ses yeux pleins de malice s'allumèrent comme deux lampions. Elle avait attisé toute sa sympathie. Elle ne se débarrasserait pas de l'apprenti, même si elle le voulait. Mais elle ne semblait pas être dégoûtée le moins du monde par le langage argotique de l'apprenti et ses manières quelque peu familières. Nuage du Quetzal semblait peut-être bizarre et culotté pour certains, mais d'autres le trouvaient tout à fait sympathique et aimaient ce côté de lui, insouciant et totalement sans manières. L'autre finit par approuver, sourire aux lèvres. Il sourit aussi. Elle parlait des autres, qui se sentiraient minables devant leurs performances. Malgré leur éloignement prochain, il y aurait quelque chose qui les relierait. Nuage du Quetzal songea que c'était tout de même beau. Par la danse, ils seraient les seuls à connaître cette sorte de secret. Nuage du Quetzal était tout heureux, comme si il s'était trouvé ce qui lui manquait.

    L'autre esquissa quelques pas de danse. Nuage de Quetzal l'observa attentivement. Elle était ... aussi douée que lui. Avec un peu moins entraînement. Le résultat ne fut donc pas mirobolant. Mais Nuage de Quetzal était persuadé qu'on pouvait tout réussir, du moment qu'on avait de la bonne volonté, du courage et de l'entraînement. Elle finit par s'emmêler les pattes et tomber le nez dans la poussière. Nuage de Quetzal ne s'inquiéta pas mais ne rit pas non plus. Elle n'avait pas besoin de lui pour se remettre sur ses pattes, non ? Quetzal eut tout de même un sourire lorsqu'elle pesta, mais il disparut quand elle se releva et lui lança un regard. Elle lui demanda si il savait danser. Théoriquement, non. Nuage de Quetzal ne savait pas danser. Mais il avait développé un truc ou l'autre en s'entraînant. Elle planta alors ses yeux dans ceux que Quetzal, qui fut légèrement impressionné par l'intensité du regard de l'apprentie. Elle lui demandait avec insistance de lui apprendre ce qu'il savait. Quetzal sourit. Quetzal souriait toujours.

    « D'accord. Seulement si tu me dis enfin comment tu t'appelles, si tu promets de ne jamais rien apprendre aux autres et si éventuellement, tu te joins à moi pour s'en aller. C'est toujours plus marrant à deux, et je crois que t'aime autant ton Clan que moi ! Aussi important qu'une feuille morte! »

    Il éclata de rire, ses traits tirés par un aspect juvénile qui lui était propre. Il cessa de rire pour finit par lui imposer le silence d'un regard. Elle lui ferait ses promesses plus tard, la musique lui trottait dans la tête. Il commença à chanter d'une voix d'enfant qui n'avait pas encore mué, jolie, douce et aiguë.

    « This is the first day of my life
    I swear I was born right in the doorway
    I went out in the rain suddenly everything changed
    Their spreading blankets on the beach ...
    »

    Il accompagna ses chants de pas qui consistaient généralement à des croisements de pattes, et de très légères rotations. Il se laissait aussi légèrement tomber sur le côté pour se remettre droit quelques instants après. Ce n'était pas magnifique, mais pas si mal pour un débutant. Il avait toujours un large sourire accroché aux lèvres, même lorsqu'il chantait. Il dodelinait de la tête en dansant. Finalement, Quetzal se stoppa et observa l'autre.

    « Rajouts aux précédentes questions : tu veux apprendre les paroles et l'air ? »

    Pour les paroles et la traduction, pas de problème. Mais il savait que si elle voulait connaître la vraie chanson, il faudrait aller rendre une petite visite aux Bipèdes. Il connaissait ceux qui aimaient beaucoup les chansons de ce genre, et qui la passeraient certainement si ils venaient près de leur fenêtre. Encore fallait-il que la demoiselle le suive ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Sam 23 Avr - 10:11

Fuguer, c'est le contraire du suicide : Tu pars pour vivre.

    Nuage d’Alchimie sourit. Partir ? Idée qu’aucun apprenti n’aurait eu … Sauf Quetzal apparemment. Elle l’avait eu aussi. Mais les âmes du reste de sa fratrie défunte rôdait sur le Clan. Comment quitter ses souvenirs ? Quelque part, pourquoi rester à réfléchir du passé. On vivait de ses présents moments pas de notre passé. C’était une logique. Mais tout le monde se rattachait au vécu. Je suis trop jeune pour m’attacher à ceci. Si j’ai envie de partir je le ferrais. Si j’ai envie de pleurer je le ferrais. Si j’ai envie d’aimer je le ferrais. Si j’ai envie de m’amuser je le ferrais. Je ne dois dépendre de personne et encore moins à des morts. Se dire ça intérieurement n’avait pas de grand intérêt. Mais pourtant une force rassurait l’apprentie. L’apprenti du clan du Vent se mit à chanter une mélodie douce. Calme. Inspirant presque la liberté. Le premier jour de ma vie sut comprendre Alchi. La seule façon de vivre était – elle de s’en aller ? Elle baissa la tête. Que dire ? Elle se dit que Petite Âme et Petit Songe devait sûrement être en colère de voir leur sœur en train de se tourmenter pour eux. Ah et puis zut à la fin je fais c’que j’veux !

    « Okay. »

    Elle se remémora les paroles de Nuage du Quetzal. Son nom ? Elle ne lui avait pas déjà donné ? Pff par pure habitude elle croyait toujours l’avoir donner car les autres commençaient toujours les discussions par ça après tout.

    « J’te l’ai pas déjà donné ? Bon bah Nuage d’Alchimie »


    Elle réfléchit longuement, elle ne voulait pas faire de promesses en l’air. Elle détestait les gens qui en faisaient donc autant ne pas les imiter. Elle prit un air pensif. La proposition était horriblement tentante et elle voulait se jeter dans l’aventure. Mais pas tout de suite il se ferrait assassiner par les premiers solitaires venus. Surtout avec l’inondation le cannibalisme était parfois nécessaire. Et aucune envie de servir de dîner à des autres félins mal-attentionnés. Elle releva la tête puis dit calmement.

    « Après mon baptême de guerrière okay ? T’a quel âge environ pour voir quand tu risques de l’avoir ? »

    L’âge moyen des baptêmes était de douze lunes. Or Alchi en avait six –enfin bientôt sept-. Donc dans quelques lunes elle serait nommée par son nom qu’elle rêvait tant. Alchimiste Chromatique. Le mot chromatique, elle l’avait appris il y a pas longtemps. Il était relatif à plusieurs choses : A la couleur et la musique. Les couleurs de la vie libre éventuellement et la musique était souvent associé à la danse.

    « Sinon ouais j’veux apprendre autre chose que me battre. J’veux apprendre la chanson et l’air ! »

    Ses yeux brillèrent d’une énergie nouvelle, l’envie d’aventure autre que les missions du clan et d’apprendre. La curiosité autrement dit. Elle avait hâte, elle en sautillait presque.

    « Si tu veux je connais une chanson dans le même genre –question paroles- que la tienne. »

    Oui elle l’avait entendu il y a pas longtemps. Des chats la chantaient et rien qu’en repensant à la scène elle fut parcourue de frissons. L’air lui revint. Elle voulait lui chanter mais attendit son autorisation, même si ça se voyait qu’elle allait quand même lui fredonner, content ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Lun 2 Mai - 16:49

Nuage du Quetzal observait la demoiselle avec insistance. N'avait-elle pas de nom ? En principe, c'était la première chose que l'on pensait à dire lorsqu'on se rencontrait. Mais l'apprentie semblait ne pas y avoir pensé. Cette petite dame affichait encore une fois sa différence. Quetzal eut alors un vague souvenir de sa mère qui, une fois encore, critiquait sa soir intarissable de liberté. Que disait-elle encore ? Ah oui, elle parlait de la différence. Avec un regard méchant, elle assurait à Quetzal que la différence était le premier pas vers le rejet, qu'il serait mis sur le carreau lorsqu'il deviendrait guerrier. Il aimait être différent, assouvir ses envies de liberté, ne pas étouffer l'oiseau qui vivait en lui. Il aimait vivre. Il dansait, il chantait, il apprenait le langage des Bipèdes. Et alors ? Cela faisait-il de lui un être tant différent des autres ? Il aimait apprendre, faire ce que les autres n'osaient jamais. Voilà. Il était osé, loin de rester bien calme dans son coin. Il devait sauter, crier, chanter, jouer. Était-ce diable un crime que de vouloir vivre ? Pour lui, la vie ne se résumait pas à être fidèle au Clan, rester rangé et obéir. La vie, c'était faire ce qu'on aimait, et le faire autant qu'on le voulait. Il frappait des pattes lorsque d'autres voulaient dormir, hurlait des chants joyeux à la lune lorsque d'autres restaient plus muets que des morts. Il vivait. Ses yeux brillaient lorsque ceux de tous les autres étaient d'une triste teinte fade, noyés par le train-train monotone. Quetzal n'en avait jamais marre. Il ignorait les cris de protestation, ne faisait guère attention aux gémissements, il aimait être heureux. Était-ce diable un crime que de vouloir être heureux ? Était-il diable un crime ?

Cette question doucha toute l'ardeur de l'apprenti. Était-il diable un crime ? Être heureux pouvait-il se révéler dangereux ? Était-il un crime ? Il avait l'impression que son cœur avait raté un battement. Cette question le percuta de plein fouet, il resta immobile, ignorant complètement les paroles de l'apprentie. Était-il un crime ? Les chats le voyaient-ils comme une erreur de la nature ? Non. Ils étaient tous jaloux, un point c'est tout. Il avait le droit d'être heureux, le droit d'avoir envie de liberté, le droit de vivre comme il voulait. Quetzal essayait de se rassurer en se donnant de fausses convictions.

La demoiselle le sortit brusquement de ses pensées. Il revint à ses esprits à l'instant précis où elle lui donnait son prénom. Toutes ses idées noires s'estompèrent. Il savait bien que cette question se manifesterait à nouveau, mais il savait si facilement oublier les mauvaises questions pour s'offrir tout entier à la joie ou à la découverte ... Quetzal n'était pas du tout quelqu'un qui broyait du noir. On lui reprochait presque de ne jamais être dépressif et de ne l'avoir jamais été. Il ne partageait jamais la peine des autres. Il communiquait son bonheur, et pour lui, un sourire et un peu de compassion valait bien une personne silencieuse qui ne faisait rien que vous regarder avec des grands yeux tristes, comme pour vous rappeler que vous étiez malheureux. Nuage d'Alchimie. C'était un joli nom. Mais qu'est-ce que l'alchimie ? Quetzal haussa un sourcil, mais avant même qu'il ne soit parvenu à formuler sa question que déjà Alchimie reprenait. Elle accepta son invitation sous forme de question. Soin baptême de guerrière. Parfait. Ah, son âge maintenant ? Quetzal réfléchit, calcula. Combien de lunes, déjà ? Ah oui ! Il laissa d'abord Alchimie répondre à sa volée de questions. Elle accepta également d'apprendre les paroles et l'air. Dans les yeux de l'apprentie brillait l'envie. Ce n'était pas cette lueur terne qu'il percevait chez presque tous les autres chats de Clan. Alchimie lui dit qu'elle avait une chanson dans le même genre. Ah oui ? Quetzal sourit. Tout l'être d'Alchimie n'appelait qu'à une chose : l'envie de lui chanter sa chanson.

« J'ai huit lunes. Allez ... Chante ! »

Il éclata de rire, comme à son habitude. Ses traits enfantins étaient rehaussés et ses dents blanches eurent un scintillement, éclairées brièvement par le soleil. Quetzal pivota sur ses pattes, effectua une brève pirouette ... Réussit ! Il s'essaya à plusieurs autres choses, et, porté par une chanson débordante de joie et d'entrain, il dansa. Il était comme un enfant impatient. Ses yeux brillaient d'une lueur joyeuse, impatient d'essayer une nouvelle figure, incapable de rester en place. Ses pattes jouaient toutes seules avec la gravité et le sol, comme pour se jouer des lois de la physique et de l'éthique. Les chats ne dansent pas ... Il paraît. Il invita Alchimie d'un geste de tête à chanter. Il gardait sa cadence en attendant son top départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Lun 2 Mai - 19:25

Feeling Good

Nuage d’Alchimie prit une allure étonnée. Chanter ? Elle ? Elle eut un mouvement d’hésitation, après tout, ils étaient deux personnes aimant ce qui se rapprocher de la danse, de la chanson. De la musique. Pourquoi être gênée ? Quetzal venait s’exécuter une danse, une pirouette. Pas mal. Alchi en fut un moment étonnée. Encore ? Il commença timidement à chantonner.

« Attend je me met l’air dans la tête … »

Elle fredonnait un air inaudible. Ca faisait comment déjà ? Elle se souvient du refrain, qui sonnait comme un air de renouveau. Quelque part le mot « New » était très présent dedans. Elle essaya de se remémorer les paroles. Son être sentit le courant mélodique monter en lui. Elle inspira un bon coup.

« Go ! »

Elle fit la pulsation de sa patte. Un chat qui a la notion de la musique ? Ridicule ? Non juste inhabituel. Elle sentit sa gorge se dénouer, était – ce la gêne qui l’a tiraillait qui s’échappait ? C’est une supposition intéressante … Elle ferma les yeux, inspirant l’air frais de ce qui s’appelait la liberté.

« It's a new dawn
It's a new day
It's a new life
For me
And I'm feeling good »

L’
apprentie sentit ses pattes frémir, était – ce la sensation habituelle de quelqu’un qui chante ? En tout cas, elle aimait cette sensation. Elle était bien. Feeling Good tel le disait le titre de la chanson. A la fin, elle ouvrit les yeux pour souffla un bon coup. Elle leva les yeux vers l’apprenti du Vent.

« Alors ? »

Idiot ? A vrai dire la jeunesse d’Alchi témoignait de son insouciance. Huit lunes avait – il dit ?

« Ouais bon bah j’suis à peu près aussi vieille que toi ! »

E
lle sourit. Vieille ? Le mot était – il bien choisi ? Pff après tout la féline se foutait pas mal de ses paroles. L’important était le sens pour elle rien de plus. Après les mots plus ou moins raffinés ça faisait pas beaucoup de différences. Elle se demandait ce qu’ils allaient faire désormais. Sa queue battait un rythme plus ou moins régulier et ses pattes avaient su trouver leur calme. Elle n’avait qu’une envie : Apprendre à danser et ceci se voyait sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Mar 3 Mai - 21:19



Nuage de Quetzal jouait avec ses pattes. Il les faisait claquer au sol pour créer un rythme précis, cadencé, régulier. Il était bien pratique d'avoir quatre pattes pour courir, mais pour donner un certain rythme, c'était moins simple. Ses pattes allaient par deux. Celles de droite et celles de gauche. Il n'arrivait pas à décoordoner ses quatre pattes, qui n'en faisaient qu'à leur tête et qui ne pouvaient pas excécuter chacune ce qu'il leur demandait. La difficulté faisait accélérer son pouls, le faisait prendre une envie folle de se dépasser. Quetzal était ainsi. Il fallait toujours faire mieux, toujours que les exercices soient plus difficiles pour être drôles à ses yeux. Il essayait avec ses deux pattes de gauche de battre un rythme, une représentant un son métallique ( les cymballes ) et l'autre le bruit plus feutré ( la caisse claire ). Bien évidemment, Quetzal n'avait pas la moindre notion d'instruments, alors vous parlez pour nommer ce qu'il entendait ! C'était absolument indéfinissable. C'était comme les sentiments : il était impossible de donner un nom à la musique, de coller une étiquette sur chaque chose qu'il entendait. Tranquillement en dodelinant de la tête, l'apprenti fredonnait pour lui-même. Alchimie lui demanda quelques instants pour se remémorer l'air. La musique était souvent quelque chose d'insignifiant et d'indigne d'intérêt pour les chats qui l'entendaient. Rien que pour cette invention, Quetzal appréciait un peu les Bipèdes. On avait beau les critiquer, ils inventaient de merveilleuses choses ... Alchimie marmonnait les paroles pour elle-même, Quetzal avait beau tendre l'oreille, il n'entendait pas ce qu'elle disait.

La musique, c'était comme un courrant qui traversait tout l'être. D'abord on écoutait, on retenait, on ressentait passivement. Lorsqu'on avait la musique dans la tête, on essayait de la rechanter, on voulait bouger, accorder son corps sur ces sons. Et là s'oppérait la magie de la musique. Les membres se dénouaient, la voix montait crescendo et c'était parti. On ne vivait que pour soi, on chantait pour soi, on dansait pour soi. On était seul, enveloppé dans la musique. Certains le vivaient plutôt tranquillement, en se mouvant légèrement, timidement. D'autres, comme Quetzal, laissaient la hargne du corps se déchaîner, laissaient leur voix exploser. Ceux-là vivaient leur envie à fond, ne se préoccupaient plus de ceux qui les écoutaient, de ce qui se passait autour d'eux. Il n'existait plus rien à part la musique. Le monde était une musique. Le ciel et la terre étaient une musique.

Un simple mot franchit les lèvres de l'apprentie, qui stoppa Quetzal dans sa cadence retenue. Elle chantait. Sa voix n'explosa pas, monta doucement, de plus en plus fort. Quetzal sentait qu'elle ressentait la chanson plus intensément à chaque instant. Chaque millième de seconde lui arrachait un morceau de monde, chaque millième de seconde la plongeait plus intensément dans cet univers de sons. Elle fermait les yeux, imprégnée de cette atmosphère personnelle. Quetzal, tout à ses essais pour se calquer sur la mélodie de l'apprentie, ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle avait cessé de chanter. Les paroles résonaient encore en lui. I'm feeling good ... I'm feeling good ... Elle lui parla subitement de son âge. Aussi vieille ? Quetzal ne se formalisait pas des formules que les autres utilisaient, lui-même assez peu évolué dans le domaine. La queue d'Alchimie battait toujours un rythme régulier, elle avait retrouvé son calme mais une fois de plus, l'expression de son visage et les lueurs qui dansaient dans ses yeux ne racontaient que son entrain et sa soif d'apprendre.

« Rendez-vous dans quatre lunes ! Bon. Revenons-en à nos béliers. Agneaux ... Enfin peu importe. J'aimais bien ta chanson ... Regarde, tu pourrais taper du talon de la patte puis après avec la pointe. C'est pas habituel, mais rien dans la danse est normal pour un chat. Et j'ai pigé que les pattes allaient par deux. Celles de gauche et celles de droite. Normalement, on pourrait faire une sorte de croisé ... Comme ça ... »

Quetzal fit passer ses deux pattes droites devant celles de gauche. Il marcha ainsi quelques secondes, puis il rata un appui et tomba. Il éclata de rire, se remettant debout pour essayer cette histoire de taper des pattes. Il tapa du talon et de la pointe en suivant le rythme de la chanson qu'avait chantée Alchimie.

« Ah au fait, tu chantes pas mal. T'accumules les qualités ! J'ai hâte de devenir guerrier ! Et tant que j'y suis et si ça t'intéresse, le quetzal c'est un oiseau qui meurt si il est enfermé. On aurait pas pu mieux choisir ! »

Il sourit, mais fixait toujours ses pattes qui avaient du mal à excécuter ses ordres lorsqu'il ne les regardait pas. Loin de lui l'idée d'éviter le regard de l'apprentie ! C'était juste que Quetzal n'avait pas une once de finesse et pouvait balancer des trucs comme ça en toute franchise sans s'encombrer de l'embarras et des pseudos sous-entendus que cela pouvait engendrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Sam 14 Mai - 0:09

More

    Hâte de devenir guerrier ? Tout le monde ressentait cette hâte. Mais encore plus quand l’on sait qu’ensuite, on va se tirer de cette prison. Mieux encore, de se dire que quelqu’un pense comme nous. Encore mieux. Quetzal donnait la définition de … Quetzal. Un oiseau qui n’aimait pas être enfermé et qui se laissait mourir si c’était le cas. En effet on n’aurait pas pu mieux choisir.

    « Ils ont au moins compris que t’aimait pas rester au camp. C’est d’jà ça »

    Et une évolution formidable dans la vie des chats de clans. Alchi n’avait pas vraiment de compassion envers les « siens » si ce n’était que le souvenir de sa fratrie qui la rattachait. Mais quelque chose citait à l’apprentie que les autres ne sautaient pas de joie à l’idée de voir Nuage d’Alchimie se torturer l’esprit à faire un dilemme compliqué en honneur à eux. Ridicule quand on y repense d’ailleurs. Pathétique. L’alchimie d’ailleurs … Peu de chats savent exactement ce qu’est cet art. Chromatique … Nouveau mot qui viendra se joindre l’or de son baptême de guerrière.

    « Si tu veux savoir l’alchimie toi de ton côté, c’est un truc de mélange … Bref les chats du Clan n’ont jamais bien compris mon nom non plus et j’en cherche des fois le sens … »

    Là a ce point, ne pas savoir le principal mot de son nom était vraiment une chose … Pathétique. Encore. Les « grands » avaient – il fait comme une énigme ? Quelque chose dont Alchi devra chercher pour en connaître la signification ? Trop de questions sans réponses, le fil de pensées de l’apprentie se cassa purement et simplement. Elle n’attendit pas le feu vert pour lancer un :

    « Ok dans 4 lunes j’serrais ici t’inquiète ! »

    Si les autres ne traînaient pas dans ses pattes avec des sans cesse « On arrive quand ? » ou une autre phrase totalement débile et insensée. BREF ! Elle contempla ses pattes. Aller par deux ? C'est-à-dire ? Elle n’attendit aucune explication et voulut voir par elle-même. Elle exécuta ce que venait de faire l’apprenti du Vent avant de mordre pitoyablement la poussière dans un juron qu’elle étouffa directement. Pas la peine de s’insulter soi – même après tout.

    « J’avais pas remarqué avant … Je ne faisais pas beaucoup attention à la danse non plus mais quelque chose me disait que je ne pouvais pas imiter bêtement les autres … »

    Même si je suis en partie née dans la Rivière, pensa – t – elle comme pour se rassurer. Deux par deux, en effet, ses pattes étaient comme raccroché par un fil invisible qui les empêcher de bouger convenablement. Frustrant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 12 Juin - 11:41

Nuage de Quetzal haussa les épaules lorsqu'elle dit que c'était déjà bien qu'ils aient compris qu'il n'aimait pas rester au camp. Oh, c'était tout relatif. Il essayait au maximum de s'éclipser discrètement, sachant pertinemment que sa mère, si elle l'apercevait, essayerait de le retenir le plus longtemps possible en lui faisait la morale et en ressassant toujours les mêmes paroles. Quetzal soupira en pensant à sa mère. Elle, si fidèle à son Clan, n'arrivait pas à voir les choses à sa façon. Elle faisait tout pour l'empêcher de s'enfuir. Elle croyait tenir son destin dans ses mains, mais il lui échappait. Et Quetzal savait que cela l'effrayait. Mais il ne renoncerait pas à cette liberté tant convoitée pour sa mère. Bien qu'il l'aimait beaucoup et qu'elle était sa mère, il ne resterait jamais un sage guerrier du Clan du Vent toute sa vie. Alchimie lui expliqua le concept de l'alchimie. En fait, il ne s'était pas trop posé la question, mais la réponse n'en restait pas moins intéressante. Une histoire de mélanges ? Mélanges de quoi ? Oh, si elle ne savait pas, il n'en mourrait pas.

L'apprentie sembla songeuse et Quetzal la laissa à ses pensées. Soudainement, elle paru en sortir et lui annonça qu'elle serait là dans quatre lunes. Elle s'essaya aux explications vaseuses de Quetzal et mordit une fois de plus la poussière. Il ne se moqua pas, mais songea que ses explications étaient assez minables. Elle lui fit une réflexion sur la piètre importance de la danse dans la culture féline. En effet, les chats n'avaient pas été bâtis pour danser, à dire vrai. Elle essayait toujours, Quetzal l'observa encore, assis part terre. Il se leva et s'approcha d'elle. Loin d'avoir conscience des limites personnelles à ne pas franchir avec une demoiselle, sa fourrure frôlait la sienne sans provoquer d'émotion spéciale en lui.

« Je vais essayer de t'aider ... Regarde, ta patte avant gauche et ta patte arrière droite. D'abord, tu bouge ta patte avant, puis tu fais suivre la patte arrière ... Je sais, mes explications, c'est de la daube, mais bon ... »

Il éclata de rire, comme toujours. Soudain, il reprit un visage sérieux et fixa Alchimie.

« Tu ne me mens pas, hein ? Dans quatre lune, même jour même heure même lieu ? »

Son visage était anormalement sérieux et plein de gravité. Il n'admettrait pas un mensonge aussi important. Il détestait qu'on lance des promesses en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 12 Juin - 18:21

Et si j'essayais moi aussi ?

    Alchimie regarda Quetzal, le regard plein d'incompréhension. Lui mentir ? Pour quoi faire exactement ? Elle le regarda longuement. Dans le Clan, elle n'avait pas beaucoup d'amis, pourquoi trahir un de ses amis qui était devenu un de ses confidents ? En si peu de temps ? Pourquoi ?

    « Non t'inquiète. Je sais ce que ça fait que se faire trahir. Dans quatre lune, même jour, même lieu. J'y serais. »

    S
    on regard s'adoucit quand elle réfléchit à son explication. De la daube ? Bon ouais un peu quoi.

    « Euh ... Bof bof quoi. Mais ça revient à l'action de marcher alors ? »

    M
    'ouais, légèrement. Nuage d'Alchimie voulait toujours tout simplifier. Après tout, pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? Elle réfléchit longuement. Après tout, si l'autre apprenti avait cité autre chose qu'une simple marche ? Ca valait le coup d'essayer. Elle regarda ses pattes un moment. Elle n'était pas très souple mais est - ce un désavantage si grand pour la danse ? La souplesse, ça se travaille après tout. Elle se mit à l'oeuvre en bougeant les pattes indiquées par son ami. Bon suffisait de faire la même chose de l'autre côté et c'était une marche. Mais Alchimie essaya de balancer sa patte arrière lentement. Bon pas grand chose pour le moment. Elle glissa sur ses deux pattes d'appui vers le côté puis leva la tête pour éviter le déséquilibre. Jusqu'à là, ça allait. Elle décida de glisser à nouveau sur le côté inverse et chuta, roulant à terre en jurant.
    Les erreurs, sans elles, rien n'est possible. C'est comme analysait le mal. C'est vrai quoi, si on fait une chose de travers une fois, on sera que la prochaine fois, il ne faut pas faire pareil. Plus facile à dire qu'à faire bien évidement ... L'apprentie savait désormais qu'il fallait se contenter de peu.
    C'est une leçon comme une autre après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Lun 27 Juin - 7:54

    Tout le monde veut devenir un Cat - Les Aristochats.

    Mama we all go to hell
    Mama we all go to hell
    I'm writing this letter and wishing you well
    Oh well now mama were all gonna die
    Mama were all gonna die
    Stop asking me questions id hate to see you cry
    Mama were all gonna die

    Mama, My Chemical Romance.


Devant l'affirmation et l'air presque vexé d'Alchimie, Quetzal s'empourpra un peu. Il ne doutait pas de sa confiance, mais elle avait peut-être dit ça pour rire. C'était peut-être des paroles en l'air ... Mais visiblement pas, et il se sentit un peu gêné qu'elle ait si mal prit ses paroles. Mais elle ne s'énerva pas, et Quetzal oublia vite ce brusque changement de regard. Elle lui assura fermement qu'elle serait là, exactement dans quatre lunes. Cela le rassura grandement et il pu totalement oublier le bref incident. Quetzal ne s'en était pas immédiatement rendu compte, mais le courant était immédiatement passé entre les deux apprentis. Ils étaient devenus rapidement amis, et l'apprenti noir se réjouissait de cette nouvelle connaissance, qui ne le regardait pas comme les autres. Elle, elle ne haussait pas un sourcil dès qu'il proposait quelque chose qui paraissait d'apparence simple, puis lui disait : « Ouais, tu compliques toujours tout. » Non, Quetzal ne compliquait pas tout. C'était les autres qui ne voulaient pas bien comprendre. Ils n'avaient pas cette volonté, cette envie. Ils n'avaient pas de courage et se contentaient de dire qu'il était bizarre pour ne pas avoir à se fatiguer les méninges. Ah ! Ils étaient donc tant paresseux, pour rejeter Quetzal par fainéantise ! L'apprenti, contrairement à ce qu'on pourrait penser, lâchait vite le morceau. Si quelqu'un n'avait pas envie de s'intéresser à ce qu'il faisait, à sa guise. Il ne forcerait personne, puisqu'il ne voulait pas qu'on le force lui-même. Qu'on le force à rester emprisonner ... Ne fait pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse, bien qu'il ne respecte pas souvent ce dicton, il le prenait pour crédo dans ces conditions.

Une fois de plus, les essais d'Alchimie se soldèrent par des échecs. Quetzal n'en rit pas plus qu'avant. Pour apprendre il fallait échouer, mais surtout apprendre de ses échecs. C'était le plus important, dans une leçon. Enfin ... Était-ce vraiment une leçon ? Quetzal lui apprenait quelque chose, mais il ne prenait guère cela pour une leçon. Il pencha légèrement la tête sur le côté, comme pour réfléchir. En réalité, l'apprenti observait ce que Alchimie faisait de ses pattes. Elles semblaient indépendantes de la volonté de l'apprentie du Clan de la Rivière. Il revint vers elle, reconsidérant sa question quelques instants.

« Si on prend ça bêtement, oui ça revient à marcher. Mais y'a plein de façon de marcher. Si je voulais, je pourrais lancer alternativement mes pattes très haut vers le ciel, et marcher un peu comme un ours ... Ce que je pourrais faire, c'est aussi mettre mes pattes de façon à ce que leurs pointes soient orientées vers mes flancs ... On pourrait marcher de plein de façons différentes ... On pourrait ... On peut, même. »

Quetzal avait illustré chacun de ses exemples, et à la fin de sa question, quitta ses pattes des yeux, pour regarder Alchimie. Il essaya de marcher avec les pattes tournées sur le côté, mais tomba juste aux pattes de l'apprentie. Un instant surpris et confus, il s'étala au sol en riant avant de se relever. Il s'ébroua et fixa de nouveau Alchimie. Quetzal lança un regard vers le ciel, et fronça les sourcils. Oh ! Il était déjà si tard ? Mais il tourna de nouveau la tête vers la demoiselle grise. Autant profiter au maximum du temps qu'il passait avec elle, avant de repartir vers le campement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Lun 27 Juin - 9:49

Zut ! Raté

    Alchimie regarda son ami faire. Quelque part, il y avait une certaine logique à l'action : Marcher était un terme très vague, on pouvait marcher vite, marcher lentement, au ralenti, en sautillant, en illustrant un des exemples à l'apprenti et autre. En fait la logique frôlait la limite de la théorie et devenait réelle à la pratique.
    Le ciel commençait à s'obscurcir et la jeune femelle ne cachait pas son exaspération. Retourner au camp avec ses rabats joies qui hurlait à tue tête « Plus tard je vais être le meilleur guerrier que le Clan des Etoiles ait connu » ? Cette idée lui déplaisait amplement et ça se voyait clairement que la simple pensée d'y aller la rendait mal à l'aise. Pitié, pas eux. En plus, elle allait se faire mitrailler de questions du genre « T'étais où ? Quand ? Comment ça ? C'était bien ? T'a rapporté du gibier ? Comment ça se fait que l'odeur du Clan du Vent est sur toi ? »
    Réponse aux questions ? « Quelque part, je sais pas, de quoi ? Ouais, non ... » Et la dernière était beaucoup plus délicate à vrai dire. Comment expliquer ce fait ? Bon il fallait improviser dans ce cas. « J'ai chassé un chat du clan du Vent » pour faire un gros mensonge et paraître crédible ?
    Et après qu'est - ce qu'ils en avaient à faire d'elle ?

    La femelle essaya d'exécuter quelques pas de danses et sauta de joie quand elle en réussi -alléluia- un pour tomber sur les autres. Elle s'assit puis se rassura simplement en disant.

    « C'est déjà ça. »

    E
    n effet, c'était déjà ça. C'est ainsi qu'on adoptait le sens des difficultés et des différences de niveaux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 3 Juil - 20:54

    S'en Aller - Damien Saez.

    S'en aller, main dans la main
    S'en aller, bien avant que l'heure
    Oublier qu'ici on n'est rien
    Oublier qu'ici on a peur
    [ ... ]
    A regarder les étoiles
    A sauver notre idéal
    Et puis suivre l'hirondelle
    Puisqu'au feu est la colombe
    [ ... ]
    On n'a pas besoin de leurs dollars
    Juste tes rêves et ta guitare
    C'est le soir de l'indépendance
    C'est le soir de la renaissance

Les théories de l'apprenti étaient plutôt simple. Bien que le jeune chat ne soit pas très motivé lors de ses entraînements, il savait se passionner très vite pour quelque chose. Et s'y donner à fond ! Chaque fois qu'il dégotait quelque chose qui lui plaisait, il savait assez vite l'apprendre, tant sa passion supplantait tout ce qu'il faisait d'autre. Quetzal se consacrait toujours autant qu'il pouvait à ce qui était son péché mignon du moment, et cela effrayait par ailleurs sa mère quelques fois. Il pouvait devenir aggressif lorsqu'on l'empêchait de se livrer à ses petites expériences ou entraînements quotidiens. Les entraînements normaux ne l'intéressaient pas outre mesure, mais il s'y abaissait dans le seul but de devenir le plus rapidement possible un guerrier et enfin se faire la malle. Enfin, s'en aller ! Loin, très loin d'ici, s'envoler comme un oiseau, recouvrir la liberté qui le tenait enchaîné mais qui le faisait vivre, fausse amie qui lui insuflait l'espoir qui lui manquait. Il veut suivre l'oiseau qui vit en lui, abandonner la colombe qui ne veut que le bonheur de sa famille. Brûlons la colombe, suivons l'hirondelle ! Le jeune chat se sentait égoïste, mais il attendait cette libération depuis tant de temps, il ne pouvait plus douter alors qu'il était en si bonne route pour réaliser son rêve. Et en plus, pour le réaliser avec Alchimie ! Il l'avait adorée dès qu'elle avait lancé un regard intéressé sur les bizarreries qu'il faisait. En quelques heures, elle s'était tout bonnement faite sa meilleure amie. Mais il doutait qu'il en soit de même pour elle, et ça le peinait un peu, à dire vrai.

Désormais, il regardait l'horizon avec un air franchement soucieux. Si il rentrait trop tard, sa mère allait réussir à le consigner pour des lunes entières ! Il avait réussit à ne pas dépasser son délais de liberté improvisée depuis que celui-ci lui avait été accordé. Et si il y faisait un seul écart, il savait pertinemment que sa mère lui en voudrait et le punirait pour Dieu sait combien de temps ... Il regardait distraitement ce que faisait Alchimie, lançait des regards alternatifs à l'apprentie et au soleil. Finalement, il soupira en baissant la tête. Il sursauta presque lorsqu'Alchimie parla, totalement perdu dans ses pensées. Il sourit pour lui faire comprendre que ce n'était pas elle qui l'inquiétait. Même si elle ne devenait pas Michael Jackson en vingt ans d'entraînement, cela ne l'inquiéterait pas le moins du monde. Il dodelina de la tête, essayant de négocier intérieurement quelques minutes en montant quelques théories pour rester le plus de temps possible avec Alchimie tout en étant à l'heure au campement. Cinq minutes maximum. Ce serait bref.

« Alchi', c'est pas que je t'aime pas, mais il va falloir que j'y aille. Si ma mère me prend ne serait-ce que deux minutes en retard, adieu la pseudo-liberté pour deux lunes au moins ! Je suis vraiment désolé de paraître aussi obéissant qu'un pauvre toutou, mais j'y tiens vraiment. Mais avant, deux secondes, moi j'me suis vraiment bien amusé avec toi. Tu veux bien être mon amie ? ... »

Aussi gêné qu'un gosse de trois semaines, il rit de lui même, l'air aussi joyeux que d'habitude.

« Quel gosse je fais ! Bref. Je dois y aller ou je vais me faire taper sur les doigts. Mets-en-leur plein la vue à ces ignares de chats de Clans ! »

Sur un dernier pas de danse à peine esquissé, l'apprenti se détourna de la jeune chatte, puis se tourna soudain de nouveau, attendant la réponse de son amie pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jump N' Move.    Dim 10 Juil - 12:24

Bye.



    Alchi sourit lentement. Partir ? Et pourquoi elle le jugerait exactement ? Elle, elle ne savait pas que penser de l'attention de son Clan, ne savant rien de sa famille. Elle soupira faiblement et leva la tête vers son ami.

    « D'accord. »

    Puis, elle prit une allure plus enfantine et se mit même à sautiller avant de lancer un :

    « OK, j'veux bien être ton amie Quetzal ! »

    L'enthousiasme était palpable et l'apprentie s'en fichait un peu. Elle savait qu'obéir était comme passer à côté de sa vie. Se faire protéger, se battre contre les autres dans le seul but d'avoir une souris de plus. Mais sérieusement, cette idéologie de vie ne plaisait pas à la femelle. Elle pouvait se débrouiller seule. Et sa rencontre avec l'autre lui avait prouvé qu'une chose : Elle n'était pas folle ni seule à penser ou évoquer la tyrannie des groupes. Pensant vaguement aux autres, elle décida de rentrer aussi. Elle fit un grand sourire avant de déclara :

    « Bon bah moi j'y vais ! »

    Elle fit volte - face et fit un pas en avant avant de lancer un vague « A plus » et reprendre la marche vers son Clan originaire. Malgré ça, elle ne voulait pas y retourner. Déjà, elle allait passer pour une extra - terrestre mais après tout, elle allait faire passer pour une étrangère au milieu d'hypnotisés ...
    A quand son baptême de guerrière ? Elle ne pensait quasiment qu'à ça. Partir loin d'ici, ne jamais rien voir et partir avec son seul ami qui l'a comprenait. Etait - ce vraiment ça la vie ?


{Fin pour moi}
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jump N' Move.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jump N' Move.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» ? MOVE YOUR BODY.
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ? ? you jump I jump, remember ? ?
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?
» [Propose] Évoli egg Move (Voeu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior Life - Autour du lac! :: TERRES LIBRES :: Square abandonné-
Sauter vers: